Tiens, c'est amusant de savoir que les indigné-e-s d'aujourd'hui ne sont pas les premiers dans l'histoire des luttes pour la démocratie...

Après une maturation d'une quinzaine d'années au sein de l'Association internationale des Travailleurs (AIT), le mouvement anarchiste nait le 22 mai 1881 en tant que "parti" anarchiste autonome. Pendant une longue période, des groupes locaux s'organisent, "se cherchent", sans fédéralisme régional, national ou international. Ces groupes se sont donnés divers noms selon les différentes phases du mouvement :
- Phase idyllique : le Cercle de la fleur et de la Concorde (Vaucluse) ; le Cercle de l'union des ouvriers (Amiens)...
- Durcissement de la lutte (1884) : les Indignés ! (Vienne), les Insurgés, la Panthère et les Misérables (Paris) , l'Affamé, la Haine (Bordeaux), les Terribles (La Ciotat), la Guerre sociale (Toulon).
- Période plus calme : les Watrineurs (Aveyron), les Trimardeurs, l'Avant-garde ou encore Groupe d'étude sociale, etc.

(cf. Jean Maitron - Le Mouvement anarchiste en France - Des origines à 1914 - Gallimard)