25 avril 2012

Un « socialisme gourmand » pour en finir avec la gauche triste

La gauche militante serait-elle encore trop austère, le socialisme trop grisâtre et l’écologie trop culpabilisante ? Pour contrecarrer la «mauvaise jouissance » et l’assouvissement immédiat du désir consumériste que véhicule le capitalisme, le politologue Paul Ariès prône un « socialisme gourmand ». Ou comment articuler plaisirs et revendications dans le cadre d’expérimentations alternatives, premières étapes vers une rupture avec le système prédateur actuel. La suite de l'article à lire ici.
16 avril 2012

Conseil populaire pour l'annulation des dettes publiques

VENDREDI 20 AVRIL à 18hRéunion du Conseil populaire 68Le BlizzBard,  25 Rue Gutenberg, Mulhouse   « Écoles, hôpitaux, hébergement d'urgence… Retraites, chômage, culture, environnement... nous vivons tous au quotidien l'austérité budgétaire et le pire est à venir. »*Le Conseil Populaire 68 pour l’Annulation de la Dette Publique refuse les discours culpabilisateurs du gouvernement (et des gouvernements européens), allègrement relayés par  les médias à leur solde, pour faire passer son plan de rigueur : «Nous... [Lire la suite]